les razmoket à la recherche de Reptar

Les Razmoket : à la recherche de Reptar – Le gaming de l’enfance #2

Lorsque mon frère a eu pour ses 7 ans la Playstation, nous n’avions que deux jeux et un un CD de démos fourni avec la console. Les deux jeux qu’on possédait déjà étaient Bust a Move 4 (un jeu où tu assembles 3 boules (voire plus) de la même couleurs) et Les Razmokets : A la recherche de Reptar. Etant fans de ce dessin animé culte des années 90, nous étions plutôt content.es d’en avoir une adaptation jeu vidéoludique.

Personnellement, j’avais vraiment l’impression d’être dans le dessin animé lorsque j’y jouais. Nous l’avions fini qu’une seule fois puisque nous avions connu ce que tout gosses des années 90 ont vécu, c’est-à-dire, les disques rayés. En effet, les boites de jeux de la PS1 n’étaient pas du tout solides et se brisaient même facilement. Du coup, nous n’avions pas encore des pochettes à CD pour protéger le jeu.

Revenons au jeu. Est-ce que ce jeu est toujours aussi génial 22 ans après mon expérience ? Je vais te le dire tout de suite !

Alala… Pauvre La Binocle qui a été le souffre-douleur de Couette-Couette !

Enfile ta couche-culotte et arme-toi d’un biberon afin d’aider Casse-Bonbon et ses ami.es a retrouver les pièces de puzzle de leur héros, Reptar.

Des niveaux à gogos

Une fois qu’on a lancé le jeu, la première cinématique qu’on voir est le générique du dessin animé mais dans une version jeu vidéo… Malheureusement, je ne sais pas pourquoi, elle beugait beaucoup dans l’émulation du coup, j’ai du la zapper. Mais ce n’est pas grave, si j’ai envie de me remémorer le générique, Youtube est mon ami.

Dès les premières secondes, les souvenirs du jeu me sont revenus. Je suis donc revenue en 1999 ! Les dialogues qui passaient en boucle notamment le : « Miam du pop-corn » lorsque je passais dans la cuisine. En parlant de dialogues, le jeu est en français et nous avions bel et bien les voix du dessin animé.

Pour sélectionner un niveau, il suffit de se placer devant un objet scintillant. Ces niveau ont trois difficultés : facile, moyen et difficile. Bon, vu mon âge, même le niveau le plus dur est fastoche. N’oublions pas que ce jeu est adaptés aux enfants.

J’ai été ravie de retrouver le niveau qui revient le plus souvent dans les jeux vidéos Razmoket à savoir, le golf.

Dans ces niveau, on peut donc attraper des barres Reptar, le Godzilla de nos bébés préférés. Ces barres peuvent être cachées dans certains niveaux, du coup, garde l’œil. On peut également en obtenir à la fin d’un niveau. Après un certain nombre de barres, on gagne une pièce d’un puzzle.

Une fois les pièces récupérées, et ça peut être en plein niveau (ce qui a été mon cas), on peut faire jouer le fameux lézard géant. A l’époque, c’était ouf pour la gamine de 9 ans que j’étais mais aujourd’hui, l’expérience est moins réjouissante. Mais au moins, ça défoule un peu de tout casser sur son chemin. Une fois avoir atteint son objectif, Reptar nous offre une prestation digne d’un showman !

Des gros défauts mais un jeu vraiment sympa

Alors oui, certes, il a des défauts et des gros : la caméra ne suit pas, la jouabilité est plutôt passable (à tel point que le joystick n’est pas à en notre faveur par moment), les personnages se cognent TROP contre les murs, graphiquement laid et même si ça fait plaisir d’entendre nos comédien.nes de doublage favoris, les dialogues à répétition risque de nous courir sur le haricot.

Les musiques sont quant elle très fidèles au dessin animé, ce qui est plutôt cool.

Malgré ces défauts et sa courte durée (moins de 3h environ), me replonger dans ce jeu qui a marqué mon enfance a été vraiment plaisant. Un mode multi-joueurs et joueuses est également disponible.

Je n’ai pas tardé à télécharger Les Razmoket font leur cinéma, Les Razmoket à Paris (auquel je n’y ai jamais joué) et surtout 100% Angelica (qui est mon personnage préféré avec La Binocle et Jules) afin de me replonger dans mon enfance.

A la prochaine dans un prochain article l’ami.e !

Carte d’identité du jeu

Editeur : THQ
Développeur : n-Space
Date de sortie :
Novembre 1998
Genre : plate-forme
Console : Playstation

6 réflexions sur “Les Razmoket : à la recherche de Reptar – Le gaming de l’enfance #2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s