Le thème de Freyja (FFIX) : La tristesse d’une guerrière – DOSSIER #8

Mon premier article du genre n’était qu’un test mais comme j’aime régulièrement écouter les OST de la saga Final Fantasy, il n’était pas impossible qu’un autre voit le jour. Dernièrement, j’ai refais une partie de FFIX et un passage de l’histoire m’a plutôt inspirée. Cette fois, j’ai envie de mettre en avant Freyja Crescent, la belle chevalière dragon du groupe.

Pour comprendre ce thème, il faut comprendre Freyja. Bon, c’est pareil pour le thème de chaque personnage. Si celui de Djidane est plus joyeux, celui de la chevalière dragon est quant à lui triste. Freyja est une femme amoureuse qui est partie de son royaume à la recherche de celui qu’elle aime, Fratley. Quand elle le retrouve enfin, il ne se souvient malheureusement plus d’elle. Nous avons connu des retrouvailles moins amères, je te l’accorde. Sa phrase « Rien n’est plus douloureux que l’oubli… » en dit très long sur son désespoir.

Bien que partie de son royaume et qu’elle peut donner l’impression de le renier lorsqu’on ne faisons sa connaissance à la taverne de Lindblum, Freyja est très attachée à sa patrie. Lorsqu’elle apprend que Bloumécia a été attaqué par la Reine Branet, elle décide d’y retourner pour aider les sien.ne.s. Malheureusement, elle découvre avec impuissance que l’armée de Bloumécia ne peut rien contre l’armée de mages noirs de Branet, mais en plus, Bloumécia a été mis sens dessus dessous avec des cadavres des bloumécien.ne.s jonchant le sol. Un triste spectacle dont la pluie de Bloumécia accentue encore plus la tragédie.

Pourtant, ce thème n’est joué qu’à la Caverne de Guismar, caverne qu’on doit traverser avant d’aller à la ville natale de Freyja. L’esprit chevaleresque, sa détermination à sauver son peuple et royaume et la tristesse du personnage sont superbement illustrés par le clavecin et la flute dans ce thème.

Variantes et covers

Ce thème fait partie de mes préférés de l’OST de Final Fantasy IX et à mon grand plaisir, il possède deux autres variantes. Une plus douce dont le clavecin cède sa place au piano représentant le douloureux souvenir du départ de Fratley. Le thème de la ville de Bloumécia, Kingdom of Burmecia, rejoue en boucle les notes au clavecin/pinao tout le long de la piste.

N’oublions pas les fans qui savent faire des merveilles lorsqu’ils reprennent des thèmes comme Pontus Hultgren Music et certain.e.s on imaginé des lyrics !

Si tu aimes les fanarts, je t’invite à visiter cette artiste fan de Freyja (elle a également écrit des fan fic centrées sur elle). Elle a son propre style qui est ma foi original. Elle dessine en particulier notre star de cet article mais également le peuple de Bloumécia et je suis vraiment ravie de tomber sur une artiste qui ne dessine pas des furry douteux (et j’en ai vu malheureusement).

Je conseille également cet article aux petits oignons d’Esprit Otaku

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s