Quoi de neuf sur la galaxie Final Fantasy ? – NEWS #5

Enfin un article dans lequel je parle de Final Fantasy ! Ca faisait longtemps non ? Et ben qu’avons-nous dans ce menu ? Des leaks lâchés en pleine nature, un possible Final Fantasy X-3 ou quelques petites informations sur FFXVI. Le tout avec mes impressions sans langue de bois. A force, tu dois me connaître un peu, non ?

Installe-toi bien dans la Prima Vista et parlons-en autour d’une tarte au maroilles !

Lire la suite »

Une suite pour FFIX ? – Dossier #5

En juillet, c’était les 20 ans de Final Fantasy IX. Nous avons eu droit à des interviews de messieurs Kazuhiko Aoki, Toshiyuki Itahana et Hiroyuki Itô qui ont travaillé sur le jeu. Il y a eu également des articles précisant que certains des développeurs souhaiteraient continuer le dernier opus de la PS1 sorti en 2000 et 2001.

Alors, je pense que pas mal de fans du jeu seraient content.es. D’autres auraient préféré un remake ou encore peut-être une préquelle ou autres. J’ai même fait un article concernant l’exploitation de FFIX si ça vous intéresse.

Un jeu ou une nouvelle ?

Si il y a une suite à FFIX, pourquoi ne pas mettre en avant les difficultés qui se présenteront dans la relation entre Djidane et Dagga qui se marieront ou fraîchement marié.es ? Certain.es personnes d’Alexandrie, voire même de Tréno ne verraient pas d’un bon œil le fait que le prince consort ne soit pas de sang royal pire qu’un simple acteur/voleur ! En tout, Aoki a avoué mettre en avant ce petit détail dans le jeu. Personnellement, ça serait plus une nouvelle.

Itahana à quant à lui avoué qu’il pense souvent à FFIX et aux souvenirs liés au jeu. Faire partie de l’aventure a été une excellente et positive expérience pour le character designer des personnages. Faire une suite est également un de ses souhaits. Il aurait aimé savoir comment Markus, un des membres des Tantalas ai rejoint la troupe par exemple. Là, je pense qu’un petit jeu comme pour les épisodes de Prompto, Ignis ou encore Ardyn de FFXV serait une bonne idée.

Il a également partagé son souhait de développer certains détails de l’histoire comme par exemple le boss ultime du jeu, je parle bien évidemment de Gaïa que l’ont rencontre lors de la quête de Creuse-Chocobo. J’avoue que je n’ai jamais vraiment compris d’où venait ce gros ballon du ciel.

Et la fin de FFIX dans tout ça ?

Et oui, il y a un autre point qui pourrait rendre une suite presque impossible, à savoir, la toute fin de FFIX, c’est-à-dire la fusion inévitable entre Héra et Terra.
Seul Garland pouvait éviter cette fusion mais Kuja l’a tué. Si la fusion a bel et bien eu lieu, tuant sur son passage toute formes de vie et laissant place à une autre et si une suite de FFIX pourrait voir le jour, est-ce que ça sera avec nos héros ou… avec d’autres personnages dans le nouveau monde ? Si on garde la même philosophie du jeu et que les nouveaux héros vont à leur tour à Memoria où il découvriront les souvenirs des autres planètes dont celle de Héra et Terra (avec des petits clins d’œil à FFIX premier du nom), pourquoi pas. Est-ce que ça serait un monde semi-médiéval, semi-steampunk ou alors, assez futuriste ?

Et si cette suite avec nos héros se faisait avant que la fusion ai lieu ? Je pense qu’avant cet événement, les personnages ont pu vivre leur vie comme il/elles souhaitaient. Beate et Steiner, main dans la main aux services de la Reine Grenat et du prince consort Djidane (ah oui, je préfère le terme prince consort, après libre à vous dire dire roi, ça fonctionne aussi) et filant le parfait amour. Pareil pour Freyja et Fratley tout en reconstruisant Bloumécia, Eiko vivant sa petite vie de princesse de Lindblum et surtout, les génomes vivant aux côté des mages noirs. Mikoto, la jeune génome qui a donc succédé à Djidane mérite qu’on s’attarde un peu sur elle. Une nouvelle menace pourrait resurgir et enquiquiner un peu nos amis. Un despote qui souhaite renverser les royaumes par exemple ?
Mais voilà, comment en faire un bon jeu et surtout éviter une déception comme l’a été FFX-2 pour beaucoup de personnes ?

En tout cas, Itahana aimerait bien une suite, comme beaucoup de fans mais, il veut surtout avoir l’avis et l’accord de toute l’équipe de jeu.
Est-ce que Hironobu Sakaguchi donnerait son veto ou avait-il pensé à une suite ? Avoir pensé à une suite, je ne pense pas mais donner son accord, c’est une autre histoire.
De mon côté, je ne serais pas contre, mais j’aurais peur qu’une suite viendrais « gâcher » l’histoire initiale.
Tout ce que j’ai dit dans cet article ne sont que mes suppositions. Vous êtes donc libres d’être d’accord ou pas avec moi.

Et vous ? Vous y avez pensé à une petite suite à FFIX ?
S’il devrais en avoir une, à quoi pensez-vous ? Soyons fous/folles !

Je vous laisse avec un joli gif que j’ai jadis créé !

P.S : Je vous avoue que j’ai imaginé depuis des années leur vie après leur aventures, eh oui ahah ! Le tout en faisant des crossovers avec FFVII, VIII (surtout) et FFX !
P.S II : Je n’ai pas parlé du gameplay, parce que je veux que ça reste un peu dans l’esprit « retour aux sources ».

Sources :
https://www.jeuxvideo-live.com/news/les-deeveloppeurs-de-final-fantasy-ix-aimeraient-faire-une-suite-98747
https://na.finalfantasy.com/topics/196
https://na.finalfantasy.com/topics/193
https://na.finalfantasy.com/topics/191

Et si Square-Enix exploitait un peu FFIX ? – Dossier #4

Depuis 15 ans environ, Square-Enix aime bien exploiter Final Fantasy VII (et il n’est pas le seul !) afin de rendre son univers encore plus vaste qu’il n’était déjà. Je l’ai toujours dit et pensé, il est surexploité et est devenu parfois fan service… Pourtant, si je devrais contre-argumenter mon avis, je dirais qu’ils n’ont pas eu tord d’un côté et c’est justement ça qui m’a pousser à réfléchir sur certaines choses concernant Final Fantasy IX.

Sinbad du Daily-Moogle a superbement bien imaginé des préquelles concernant Laguna Loire de FF8 ou encore, le passé du trio Auron-Jecht-Braska de FFX. De mon côté, je me suis plutôt demandée « Et pourquoi pas faire des épisodes comme avec FFXV mais avec FFIX ? ». Alors, après, ce ne sont que des idées en l’air mais, au fond, je suis extrêmement curieuse. Il y a des fans qui l’ont sans doute fait comme la fois où je suis tombée sur une fan fiction concernant la naissance de Djidane (qui était très bien rédigée), ou encore la vie de Bibi après le combat contre Darkness (je n’ai pas encore lue mais je l’ai mise dans mes favoris). De mon côté, j’ai plutôt utilisé des événements antérieurs à FFIX afin de raconter l’histoire de mon personnage issu de l’univers. Bref, voici la liste de mes idées et souhaits (qu’ils soient merdiques ou non, jugez par vous-même !). Je précise qu’il y aura du spoil donc si tu n’as pas joué au jeu, ne lis pas et … va jouer au jeu bon sang ! Naméo ?!

Fanart de CrimsonCobwebs

Comment Djidane s’en est sorti de L’Ifa ?

C’est une question que je me suis souvent posée… et franchement, s’il devrait avoir un jeu basé sur le moment entre l’effondrement de L’Ifa et la fin de FFIX, c’est bien celui-là. Djidane étant resté sur L’Ifa pour aider Kuja, avait laissé ses amis partir chacun de leur côté afin de reprendre leur vie pépouz’. Au moment où le grand arbre de la Vie s’est emballé et effondré par la suite, comment Djidane a fait pour s’en sortir vivant ? D’après Garland, une fois que Djidane ai atteint sa maturité au niveau de la puissance, la vie de Kuja s’arrêterait. Est-ce que notre héros aurait développé une grande puissance pour sortir de L’Ifa ? Personnellement, c’est ce que je pense (sinon, il ne s’en serait pas sorti vivant).
Mais alors, comment en faire un spin-off ? Et bien, en ajoutant quelques éléments scénaristiques mais attention, pas des mission dit Fed-Ex, hein ? Je ne sais pas, comment Djidane serait revenu à Lindblum ? Comment les Tantalas auraient vécu le retour de leur ancien membre ? Vivre la reconstruction de Lindblum ? Est-ce qu’il aurait voyagé à travers le Monde, rendu visite aux Mages Noirs ? (surtout, sa réaction face à la mort de Bibi, voire, s’il l’avait vu avant… Après, Bibi n’a pas dit qu’il avait revu son grand-frère de cœur, donc je suppose qu’ils ne se soient pas revus entre temps). Et surtout, pourquoi il a mi énormément de temps pour revenir vers sa « bien-aimée… Dagga » ? Et puis, Djidane se dira enfin « je suis enfin rentré là où je devais rentrer un jour », auprès de sa belle.

J’ai lu pas mal de fois une théorie comme quoi Kuja ne serait pas mort tout de suite mais après. Une autre, comme quoi il ne serait pas mort mais aurait vécu en ermite, ayant compris ses erreurs du passés et le sens de la Vie, il préférerait se faire oublier en vivant ses derniers instant paisiblement. Dans tout les cas, il meurt, Garland l’a dit.

Fanart de RapunzelK (je n’ai trouvé que son mail)

Les derniers instant de Bibi

Et oui, comment ça se serait passé ? Je ne verrais pas en jeu (ou peut-être un DLC de courte durée) mais plutôt une nouvelle comme ça a été le cas pour certains Final Fantasy. Comme je l’ai dit plus haut, un fan à imaginé les derniers instants de notre petit mage noir préféré. J’ai toujours pensé que les fans faisaient parfois des trucs incroyables et voire, avaient de meilleurs idées. C’est avec le peu de moyens qu’on peut faire de choses incroyables. Qui sait, Sakaguchi ou Itô tomberont sur l’idée d’un.e fan et le.a contacteront ? En tout cas, je veux savoir comment Bibi a pu avoir des enfants !

Fanart de Alan Campos / Patreon

Le passé de Freyja

La jolie Freyja est très intéressante et n’importe qui pourrait s’identifier à elle. D’après le Ultimania, son amour perdu Maître Fratley a été interdit de revenir au Royaume de Bloumécia. Quand j’ai lu ça, j’ai été surprise et je me suis demandée si j’ai bien été attentive durant mes nombreuses parties… Mais durant ma dernière partie, je n’ai vu aucun élément stipulant qu’ils avait été chassé par le Roi. Une nouvelle concernant le passé Freyja, comment elle a rencontré Fratley, le jour où elle a entendu parler de Beate, comment elle a vécu le départ de Fratley (mal on le sait mais j’aimerais le vivre moi), sa rencontre avec Djidane etc. je dis oui !

Bref, je pourrais parler du jour où Steiner est devenu le chef des Brutos et sa rivalité avec Beate aussi. La question que je me pose est « est-ce que Sakaguchi souhaite faire des épisodes dérivés sur son ultime œuvre dans la saga FF ? ». En soit, je comprendrais son refus. Il peut avoir peur de foutre en l’air les mystères planant autour de FFIX, préférant peut-être que les fans fassent marcher leur imagination concernant le passé et futur des personnages de ce neuvième épisode. C’est un peu ce que je ressens aussi. Concernant Djidane, j’ai l’intention d’utiliser la période où tout le monde le croyait mort pour l’histoire de mon original character. Et toi, qu’est-ce que tu en penses ? A quoi tu imagines pour le passé ou futur d’un personnage de FFIX ?

Final Fantasy IX : Ode à la vie

Final Fantasy IX : Ode à la vie

20 ans, 20 putain d’années ! Ça y est, Final Fantasy IX a à son tour atteint la vingtaine. Il est néanmoins sorti en Europe l’année suivante (soit 6 jours après mes 11 ans) et c’est deux ans après sa sortie que j’ai fini par y jouer, c’est-à-dire, Noël 2003. Mais la PS1 bugait beaucoup, du coup j’avais voulu refaire un test après le jour de l’an et MIRACLE, ça a fonctionné ! Merci Nana hein ? Était-ce le destin aha ?

Ce vingtième anniversaire est l’occasion de faire une petite présentation de ce FF si cher à mes yeux pour fêter l’événement. Bonne lecture !

Lindblum, best city ever (je ne veux rien entendre !)

Au Royaume d’Alexandrie, les préparatifs des seize ans de la Princesse Grenat, fille de la Reine Branet et héritière du trône, se finissent. Toute la ville est excitée ! Au bord de la Prima Vista, la troupe des Tantalas arrive pour y jouer la pièce favorite de la belle princesse, Je veux être ton oisillon. Mais en fait, les acteurs sont également des voleurs qui ont pour mission de kidnapper la belle. Vint alors tout sortes d’événements et de changements de situations pour nos héros…

Une ère qui se termine pour en laisser une autre

Comme l’indique le titre, Final Fantasy IX symbolise la fin d’une ère. Dernier Final Fantasy a sortir sur Playstation première du nom, dernier FF dans lequel Nobuo Uematsu est le seul compositeur et surtout, le dernier FF dans lequel Hironobu Sakaguchi s’implique dans la conception de l’univers (il travaillait dessus depuis… 1995 !).

« il s’agit de l’épisode le plus proche de la vision que je me fais de ce que devrait être Final Fantasy »

H. Sakaguchi concernant FF9

C’est un véritable retour au source. L’univers heroic-fantasy, les personnages en super-deformed, le costume des mages noirs (et blancs aussi !), des personnages anthropomorphes, les combats à 4, des références aux opus précédents ne manquent pas à l’appel et bien évidement, le cristal revient comme étant une importance dans le scénario (importance disparue depuis le sixième épisode). Sakaguchi voulait faire de FF9 une réflexion sur la vie, le cycle éternel, la mort et l’existence (je pense que j’en parlerais dans un article dédié à sa conception, sa genèse etc.).

Yoshinori Kitase étant occupé avec FF7 et 8, c’est à Hiroyuki Itô (qui était à la co-direction pour FF6) que revient le poste de réalisateur du neuvième opus. C’est d’ailleurs Itô qu’a eu l’idée des Active Time Event, petites scènes qui complètent l’histoire.
Pour le scénario, c’est Kazuhiko Aoki (FF7, Chrono Trigger) qui est aux manettes et Hideo Minaba (Parasite Eve, Lost Odyssey) est à la tête de la direction artistique.
Toshiyuki Itahana (Mobius FF, FF Cristal Chronicles) est quant à lui, le character designer.

LA claque jeu vidéoludique de mon adolescence

Si on me connaît très bien, c’est mon Final Fantasy et jeu vidéo favori. Son univers est tellement riche et vaste. Il n’y a pas longtemps, j’ai découvert qu’il possédait sa propre chronologie, ce qui confirme la grandeur que possède cet opus. Je n’avais que d’yeux pour FF8 et FF9 a réussi à le détrôner dans mon petit cœur !

Son univers très coloré et très différent des ses deux aînés (je n’avais joué qu’à FF7 et 8 à l’époque), ses personnages charismatiques, les premières notes de A Place To Call Home et surtout son histoire qui en cache une autre ont donné une sacrée claque à l’ado de 14 ans que j’étais. Ce FF fait parti de ceux qui m’ont pas mal donné envie de dessiner en particulier Grenat dans n’importe quelle tenue (et même que FFX-2 m’a donné envie de dessiner la belle princesse en Tireuse, Chanteuse ou encore Flambeuse !).

Un univers théâtral qui traverse le temps

On parle de FF9 comme ayant un univers médiéval mais j’ai remarqué qu’il y avait une petite touche de hightech à la sauce fantasy notamment à Euyevert et le Palais du Désert qui utilise la technologie très avancée de Terra. Terra également qui a un côté futuriste par rapport à Héra ou le vaisseau l’Invincible qui est ultra hightech, contrastant beaucoup avec le reste de l’univers. Parlons aussi de Lindblum qui très en avance par rapport aux autres villes faisant écho à la révolution industrielle du XIXe siècle, lui donnant ainsi un côté steampunk.

Les décors du jeu sont comme dans FF8, très travaillés et lumineux. Après FF6, Sakaguchi a insisté pour passer de chez Nintendo à Sony pour profiter pleinement de la technologie de la PS1. Quand je vois la démo technique qu’a été faite pour la Nintendo 64 avec FF6, je me dis qu’il a bien fait d’avoir insisté.

Les amoureux et amoureuse du théâtre de Shakespeare reconnaitront sans aucun doute les petites références notamment Le Roi Lear. FF9 est d’ailleurs une vraie tragédie shakespearienne.

Mini-jeux à gogo !

Le jeu n’est pas avare en quêtes annexes et mini-jeux. A chaque partie de FF9, le Creuse Chocobo est une étape obligatoire ! Il y a aussi le Tetra Master, un jeu de cartes comme le huitième opus mais en plus complexe. Alors honnêtement, ça ne vaut pas le Triple Triad qui est mon mini-jeu préféré avec le Creuse Chocobo mais lors de ma dernière partie (et dans le but d’avoir les trophées), j’ai un peu mieux compris les règles et prit un peu plus de plaisir à y jouer.
Le jeu du diable qu’est le jeu de la corde, le quiz de Rataïme, la course contre Hippo (afin de le faire maigrir !) et celui des frères Benero, Senero et Denero font partis de la liste.

Retour à la simplicité

La transe

Le système de jeu est plus simple par rapport à FF8 (les personnes ayant détesté le système d’association, je pense à vous !), on a droit à un système de « limite » appelée Transe (oui comme celle de Terra dans FF6). Par exemple, avec Eiko, on peut lancer deux fois un sort ou deux sort différents. Lorsqu’il.elles sont en transe, l’aspect des personnages change et brille.

Un personnage peut entrer en Transe après avoir reçu pas mal de dommages de la part des ennemis (une jauge est prévue à cet effet). Dans un contexte scénaristique, un personnage peut également entrer en Transe à cause d’une émotion ressenti et/ou à cause d’un événement en court ou qui vient de se produire. Par exemple, Bibi, le petit mage noir entrera en transe à un moment du jeu parce qu’il est dévasté et en colère contre un ennemi.

Armes et compétences

Avec les armes et armures des personnages, on y apprend des compétences et même des magies qui leur appartienne avec des points de compétences obtenus après chaque combats (chaque perso à sa spécialité, Tarask est un moine, Djidane un voleur, Steiner un guerrier etc.). Il y a également les gentils monstres. Si on les aide, ils seront très généreux en PC.

Honnêtement, le farming de FF9 (et de chaque FF d’ailleurs) est toujours aussi plaisant. C’est toujours avec de la musique que je le fais d’ailleurs. Ca permet de le rendre moins redondant.

Celui qui a volé mon cœur

Djidane est sans doute le personnage que j’affectionne le plus dans la saga FF et même des jeux vidéos (« nan mais c’est quoi cette fanatique ?! » Me direz-vous). C’est même lui qui a détrôné Squall* . Djidane est un gros changement par rapport aux ténébreux Clad et Squall, c’est une des raisons pourquoi j’ai craqué sur lui.

Un peu comme Aeris, il est ultra positif, drôle, apporte une bouffée d’air frais, ne se prend pas la tête, a le cœur sur la main et même son côté dragueur, voire un peu déplacé, le rend attachant. Et pourtant, derrière son côté solaire se cache une partie sombre (qu’on verra plus tard dans le jeu). Perdu, l’adolescent ne sait réellement pas d’où il vient et le seul souvenir qu’il possède est une « lumière bleue ». Son enthousiasme est semblable à un rideau qui cacherait sa solitude.

L’amour qu’il porte à la jolie Grenat me fais fondre à chaque fois que je relance le jeu.

FF9 ou l’art d’aimer tout ses personnages

Chaque personnage possède une citation que leur est propre et pousse les joueur.ses à la réflexion : la solitude pour Eiko, la crise existentielle pour Bibi, l’indulgence pour Kweena etc. Dans le petit manuel qui était dans la jaquette du jeu, le fait de découvrir leur phrases à la place de leur âge, taille etc. m’a surprise. Chaque perso est attachant.e. Même les secondaires, je les aime tellement. Les Tantalas, le Roi Cid, les mogs (qui font la sauvegardes, l’auberge et parfois même la boutique, la poste…), même le vieux Moricio de Dali, je les aimes tous !
Kuja, l’antagoniste du jeu est bourré de charisme. Les punchlines qu’il sort sont dignes d’une pièce de théâtre (encore une fois le théâtre !). Il est machiavélique, mesquin, manipulateur, narcissique, égoïste même. Tout le mal qu’il fait, il le fait sans sourcilier.

Dernier coup de maître pour Uematsu

Les musiques, parlons-en. C’est également mon OST préféré (et encore j’ai parfois du mal à me dire si je préfère celui du 6 ou du 9).
Uematsu a reprit certains morceaux qui étaient dans les anciens FF comme pour le Pic du Goulg, il a reprit Mt Gulg du tout premier Final Fantasy ou encore la Fanfare de Rufus Shinra de FF7.

Les musiques sont bien évidemment éclectiques allant du style médiéval européen (A Place To Call Home) ou encore à l’utilisation du clavecin (Unrequited Love) en passant par le côté rock (Dark Messenger ou You’re Not Alone) et un peu électro (lifa, the Ancient Tree of Life ou Black Mage Village qui me fait un peu penser aux eighties), Uematsu nous offre une bande-son de qualité irréprochable. Et c’est d’ailleurs celle qu’il a préféré créer ! Il y a passé plus d’un an et a composé à peu près 160 morceaux pour en retirer 20 de moins. C’est le dernier FF pour lequel il a composé, du moins, en solo puisqu’il a continué de composé pour FFX.

La bande son est également à l’image de l’équipe du jeu**, cosmopolite. J’ai cité le style médiéval de l’Europe, mais il ne faut pas que j’oublie de citer Vamo’Alla Flamenco pour un style hispanique, la petite touche nippone est présente avec Before the Altar ou encore Condie Petie qui nous ferait voyager en Amérique Latine (la ville de Condéa s’inspire beaucoup des cultures Mayas et Aztèques).

FF9 est le deuxième FF a avoir droit à sa chanson thème, Melodies of Life, interprétée par la douce voix d’Emiko Shiratori. Contrairement à FF8, Melodies of Life est chantée en anglais (version internationale) et en japonais (version nationale).
Si l’histoire et les passages du jeux nous mettent dans tout nos états (FF9 m’a toujours fait pleurer et pas qu’une fois !), la bande-son aide beaucoup pour nous faire rire, pleurer ou nous mettre en colère.

Victime de son apparence kawai

Des personnes on jugé le jeu comme étant niais… Ont-il.elles joué au même jeu que moi ? Qu’on aime ou pas FF9 est une chose, mais de nier le côté obscur et grave du jeu, c’est qu’on a pas été attentif.ve ou pour certain.es, ce qu’il.elles n’ont pas été plus loin (comme moi avec FF12… mais la bêtise sera réparée d’ici quelque temps !).

Plus on avance dans le jeu, plus on se rend compte que le jeu parle essentiellement de la Vie mais surtout de la Mort. La Mort dans FF9 est partout présente avec des génocides qui se sont produit au moins 4 fois ! La mort tragique et même la mort symbolique y sont présentes. Vous avez dit niais ?

Ma recommandation Final Fantasienne

C’est systématique, je recommande toujours ce FF quand une personne veut découvrir la saga. En fait, je recommande tout les FF, mais étant mon favori, je vais bien évidemment le citer en premier.

Je savais que les anciens FF possédaient un univers similaire à FF9 et le fait d’en faire un retour aux sources, voire même un hommage, est un pari gagnant. Je ne suis pourtant pas une grande fan de l’époque du Moyen-Âge préférant l’époque Victorienne voire même les années folles et années 80, mais grâce au côté fantasy, ça passe complètement crème. Et puis, comme je l’ai dit plus haut, l’univers du jeu est un peu un mélange d’époques.

Cet article est un peu plus fourni que les autres FF, je sais. Mais bon, il est difficile pour moi d’être brève sur FF9 !

Sources:
Pour la partie technique du jeu, je me suis un chouïa aidée de Wikipédia mais surtout de mon livre La Légende de Final Fantasy IX par les éditions Pix’n’Love.

*mais attention, Squall reste dans mon top 3 et tout les deux sont tellement importants pour moi que lorsque j’ai su qu’ils étaient dans la même équipe dans Dissidia, c’est comme si on avait exaucé mes prières ! Oui rien que ça !
**qui est composés de japonais, américains et même français !

Pourquoi Djidane est un bien meilleur gentleman que vos tocards de la télé réalité – Dossier #2

Tout d’abord, je voudrais remercier Sinbad du blog Daily Moogle qui m’a donné cette idée d’article. Merci encore !

Il y a une ou deux semaines, je suis tombée sur un tweet concernant une « déclaration d’amour » d’un candidat de télé-réalité envers une autre candidate. Bon je sais, je suis méchante en mettant les guillemets… Je ne suis pas tellement ce genre d’émission enfin si… j’en suis au courant indirectement parce que dans les réseaux sociaux, on peut parfois tomber sur des informations qui ne nous intéressent pas et qui sont loin de faire partie de nos centres d’intérêts. D’ailleurs, même si j’ai mi un filtre, j’entends toujours parler des Kardashiottes et de toute la clique sur Twitter… ! Et puis, je suis des vidéastes sur Youtube et qui font des lives où ont regarde avec eux des émissions (comme Anthox Colaboy par exemple. Avec lui, je pars dans des fous rires à cause des punchlines qu’il nous pond).

https://platform.twitter.com/widgets.js

Nan mais sérieux, y en a qui croient encore aux déclarations dans ce genre d’émissions ?

Sauf que, les couples dans les télé réalités ne durent soit pas longtemps, soit c’est du cinoche ou que les personnes elles-même sont toxiques. Et ce n’est qu’un résumé !
Alors pourquoi je vais parler de Djidane, le fameux héros de Final Fantasy IX ? Tout simplement parce que je vais citer pourquoi ce personnages est bien plus mieux que vos « arnacoeurs » (lolilol). Attention, si tu me lis et que tu n’as pas encore joué à FF9, je te conseille de tailler la route pour ne pas te faire spoiler !

C’est certes un dragueur mais… c’est un véritable gentleman !

Aaaaaamouuuureuuuseeeemeeeeent vôôôôôôôtre ♫
-oui je fais partie des personnes qui kiffaient sur les Tragédie à l’époque-

Pour ceux et celles qui ont joué à FF9, qui se souvient de la fameuse scène où Zid’ raconte à Grenat l’histoire d’Ypsen, lorsque nous sommes à Madahine Salee ? Je la trouve tellement adorable tout simplement parce que leur relation évolue mais en plus, leur complicité bordel ! Il a non seulement réussi à voler le cœur de la belle Grenat mais aussi le mien.

Sa gentillesse et le fait qu’il ai le cœur sur la main

Grenat ne manquera pas de le lui faire la remarque d’ailleurs. Même envers Kuja, qui a commis de gros crimes, il n’hésitera pas à le sauver. Il aurait très bien pu le laisser mourir mais non. Il reste fidèle à ses valeurs et principes. Ziddy is bae ♥

Les mots qu’ils emploie pour parler de sa Dagga (ou Grenat si vous voulez)

« Pour moi, sa voix, c’est la plus merveilleuse des chansons. Quand je l’entends, je me sens capable de voler plus haut qu’un oiseau ! » Rien que pour ça, il met des spear à vos soi-disant bachelors et prince de l’amour.

Il a une bonne influence et sait conseiller

Lors de leur voyage et surtout pour passer inaperçue, la Princesse qui est censée être kidnappée (bref, jouez au jeu pour en savoir plus!) doit cacher sa véritable identité. Elle changera de nom par la suite et Djidane lui conseillera de changer sa manière de parler et de se comporter pour pas qu’on la reconnaisse. C’est ainsi que notre jolie princesse évoluera au fil de l’aventure tout en restant bien évidemment fidèle à elle-même (on ne change pas une personne complètement). Et on peut dire la même chose pour Grenat, surtout lorsque Djidane envoie chier tout le monde au Pandemonium à Terra. Notre belle brune aura trouvé les bons mots pour le raisonner. Ils se complètent et se soutiennent mutuellement et ça c’est beau !

La confiance

Dès le début, Djidane et Grenat se sont fait confiance mutuellement et indirectement peut-être… enfin c’est ce que je ressens. La confiance est la base de toute forme de relations. Ils ne se connaissaient pourtant pas mais le courant est tout de suite passé entre eux.

Il est prêt à risquer sa vie pour sauver celle qu’il aime

Le moment dans le CD3 lorsque Garland attaque la chimère Alexandre et que Grenat est au bord de la mort lorsque soudain, notre beau malandrin vint à sa rescousse. Je n’ai rien d’autre à dire.

Son retour à la fin du jeu

Une manière très théâtrale et une très jolie manière de déclarer son amour pour sa bien-aimée… Dagga (et elle n’a pas hésité à lui sauter au cou)

Ce fanart a été fait par Dagga19. Allez checker son deviantart, elle fait beaucoup de FF etc. et en plus, elle est cool !

Voilà, pour moi, rien que ça, ça vaut mille fois vos abrutis de la télé réalité. On va me dire, « ouais mais ton perso, il n’existe pas, c’est pas la réalité gnagnagna» et ben justement, qui dit que dans la vraie vie ça n’existe pas ce genre de personnes ? Bon personnellement, je ne me vois pas vivre ma vie avec quelqu’un, mais ça ne m’empêche pas du tout d’être touchée par ce genre de scènes que ça soit de la fiction ou de la réalité. Personnellement, voir un couple de personnes âgées se tenant la main, c’est beau car après toutes ces années, le couple est resté solide.

Le fanart de l’image mise en avant est de Eiko Chan (je n’ai pas trouvé de lien direct vers sa galerie. J’ai trouvé le fanart il y a plus de 10 ans et mon dossier FFIX date de 2006… oui oui il a connu pleins de disques durs le bougre !)