réflexions sur le choix de la difficulté dans le gaming

La difficulté dans les jeux vidéos ~ Réflexions #1

Une de mes meilleurs amis nous a envoyé à moi et mes potes en plus de mon frère* une vidéo postée sur la page du site JeuxVideo.com intitulée « Il rage contre les jeux difficiles » dans laquelle un débat sur le choix de la difficulté d’un jeu à lieu. Des avis bien évidemment divergents, ce qui est également le cas dans la partie commentaire de la publication. Dans l’ensemble, je suis plutôt d’accord avec quasiment tout le monde.

Mode Facile : est-ce pour les nul.les ?

Pourquoi est-ce que ce mode serait forcément réservé aux joueurs et joueuses « moins compétant.es » ? Voire même à des enfants ? Est-ce que nous prenons moins de plaisir lorsque nous choisissons la facilité ? En aucun cas. Alors oui, j’ai déjà joué en mode facile pour la simple raison d’éviter la prise de tête lors d’une première game. Le plaisir est-il là ? Bien sûr !
Choisir ce mode me permet également de découvrir le gameplay sachant que j’ai tendance à aller beaucoup trop souvent dans le tas avant de réfléchir, surtout quand il s’agit d’un jeu de combat.

Certains et certaines pensent que le mode facile leur permet, tout comme moi, de ne pas se prendre la tête. Pour d’autres, c’est le manque de temps à cause des impératifs de la Vie. Aujourd’hui, la plupart des « vieux »/ »vieilles » gameur.euses sont soit trentenaires ou soit quartenaires (voire plus !) ce qui fait que la majorité d’entre eux/elles ne peuvent se permettre de passer plus de 10 heures sur un jeu pour des motif personnels (vie de famille par ex.) ou professionnels. Et oui, la vie qu’on avait étant ados n’est plus la même que celle que nous avons actuellement. Bien sûr, c’est du cas par cas puisque de mon côté je n’ai ni d’enfants, ni de famille de créée ce qui fait que j’ai une certaine « liberté » (l’an dernier, lors du confinement, je restais environ 10h par jour sur un jeu ! Pas bien, je sais… ne me juge pas !). Toutefois, je ne possède pas moins de responsabilités qu’une mère/un père de famille puisque j’ai un emploi, un projet sur lequel je bosse et bien évidemment d’autres loisirs.

Jouer en mode facile, c’est également profiter du scénario d’un jeu, même si le mode normal suffit amplement.

Mon petit bonhomme à l’orthographe approximative ignore l’existence des jeux narratifs ? Alala, encore un joueur de Fifa ? No offense ! Les fans de Fifa peuvent très bien être fans de J-RPG aux interminables dialogues !

Mode Difficile : pour les « bonhommes » ?

Je ne le choisi pas souvent et jamais la première fois. Par parce que je doute de mes capacités mais tout simplement parce que je n’en ressens pas l’envie. Par contre, jouer à un jeu qui me propose un gros challenge, ça j’adore. Récemment, je joue beaucoup a un des deux modes Histoire de Soul Calibur VI, La Balance de l’Âme. Ce mode nous permet d’incarner un avatar de notre imagination avec lequel on peut augmenter ses stats, améliorer ses armes (qu’on obtient lors des mission proposées qu’elles sont annexes ou principales) etc. Lors de nos déplacements, les combats aléatoires peuvent nous barrer la route et dans certains cas, il ne suffit pas d’effectuer des coups basiques pour les mettre au tapis. Parfois, il faudra combattre par exemple une des protagonistes, Ivy avec uniquement une Charge Soul (elle m’a bien donné du fil à retordre). De nombreuses fois je foirais, tellement qu’à force j’énumérais tout les noms d’oiseaux existants.

Le mode difficile est un excellent moyen de se dépasser, de pousser nos limites… tout comme le sport ! Lorsqu’un obstacle se présente devant moi, j’insiste beaucoup, beaucoup, beaucoup… beaucoup ! Combien de fois j’ai insisté afin de réussir à aller au delà d’un niveau difficile ? Mon côté masochiste est là, même dans le gaming ! Une fois la difficulté passée, j’en sors complètement satisfaite.
Quand je fais du vélo elliptique, c’est pareil. J’aime augmenter la pente et la vitesse, même si je dois faire un peu attention à mon genou et mon pied. Plus ça brûle, plus c’est bon !

Final Fantasy Theatrhythm (ainsi que le Curtain Call) est sans aucun doute le jeu avec lequel je prends le plus de plaisir à jouer en mode expert. Si j’ai bien commencé avec la difficulté la plus basse afin de comprendre le gameplay de ce jeu de rythme, j’ai aussitôt choisi le mode expert.
A force de jouer à ce mode, le mode facile m’est devenu ennuyant voire super lent. Et pour cause, il m’est arrivée d’obtenir un score plus bas qu’en expert ! Connaître certains morceaux de la saga me facilitent la tâche, certes, mais réussir à composer toute les combinaisons avec le mode hard (changeons un peu !) est un véritable challenge, surtout dans Curtain Call.

Pourtant, certains jeux sont conçus pour être durs comme Dark Souls ou encore Battletoads, sorti sur SNES que je n’ai jamais pu finir. Certains joueuses et joueurs sont plutôt réticent.es à ce type de jeu et préfèrent passer leur tour parce qu’il.elles ne sont ni la cible ou n’ont ni l’envie de briser leur manette à force de rager. Personnellement, Dark Souls n’est pas un jeu auquel j’y jouerai pas à cause de sa difficulté mais parce qu’il ne m’intéresse guère.
N’oublions pas Crash Bandicoot, un jeu de plateforme ayant bercé l’enfance de la plupart d’entre nous mais qui nous a bien fait rager sa mère/son père/ses aieux.

Un problème d’égo ? Pas faux du tout. J’avoue, je me sens un peu visée pour le coup. Aaaaah l’orgueil, le péché le plus compliqué à résister. Toutefois, je suis complètement d’accord avec la dernière phrase.

Rien de mieux que d’illustrer l’orgueil avec un gif de Prue Halliwell

Facile, Normal, Difficile, Légendaire/Dieu/Ultra/etc. qu’importe ! Le plus important dans le gaming, c’est d’y prendre son pied (et tu emmerdes celles et ceux qui critiquent ton choix).
Je te recommande de lire certains commentaires de la publication du lien ci-dessous. Attention, il y a certains commentaires plutôt condescendants… comme d’habitude, n’est-ce pas ?

Lien de la vidéo (pour regarder la vidéo ou lire les commentaire)

Et toi ? Qu’en pense-tu de ce débat ?
Tu préfères choisir quel mode ?
Est-ce que jouer à un jeu difficile ne te gêne pas ?

*pour info, nous communiquons tous ensemble sur Telegram

17 réflexions sur “La difficulté dans les jeux vidéos ~ Réflexions #1

  1. Tu as bien raison, l’essentiel est de s’amuser, donc ceux qui honnissent une partie des joueurs ou une autre, ont juste un problème d’ego ou d’ouverture d’esprit. Je suis la première à mettre le mode facile ou normal pour ne pas me prendre la tête ou ne pas passer 100 ans sur un jeu. Par contre, c’est vrai que j’aime avoir du challenge, ponctuellement. Disons que le mode facile (ou plutôt normal) m’a permis de maîtriser suffisamment The Last of Us pour lancer une partie en difficile.Dernièrement, je me suis confrontée à une furieuse barrière de difficulté avec le donjon secret de Yakuza Like a Dragon. Ce platine m’a apporté ma dose d’adrénaline et de satisfaction, mais j’ai passé un nombre incalculable d’heures à m’entraîner, ou à retenter le boss final, et je sais que tout le monde n’en pas l’envie ou le temps^^

    Aimé par 1 personne

    • On est d’accord ! Un gros problème d’égo et d’ouverture d’esprit de leur part. J’ai toujours détesté ce genre de personnes qui snobent les autres qui ne suivent pas que ça soit dans le gaming ou dans la musique (parlons-en des cons qui disent « aaaah mais ce n’est pas de la musique ce que tu écoutes »… bref !)

      GG pour tes platines ! Une vraie chasseuse ! Les trophées (ou succès), quelle belle idée ils ont eu quand même !

      Aimé par 1 personne

  2. Sans surprise, je te rejoins tout à fait ! Je trouve ça tellement idiot de mépriser ceux qui utilisent le mode facile par manque de temps, parce qu’ils en ont envie, parce qu’ils veulent se détendre et pas passer 10h sur le même passage…. si plusieurs modes existent, autant en profiter ! De même que les modes qui enlèvent les monstres dans quelques jeux d’horreur qu’on veut refaire juste pour l’ambiance. Et si on veut du challenge, on se lance le défi, on y va en difficile… Je trouve même dommage que des jeux basés sur la difficulté, comme Dark Souls ou Bloodborne, ne soient jamais plus accessible. J’aimerais pouvoir parcourir ces jeux par moi-même, découvrir leur ambiance graphique, sans forcément me bloquer sur la difficulté. Comme Returnal dont le principe et l’ambiance m’intriguent, mais si c’est pour baver dessus pendant des heures… et le temps nous manque toujours, quelque soit la raison.

    Aimé par 1 personne

  3. Tu as tout a fait raison.
    Il en faut pour tous les goûts a mon sens. Le mode facile est indispensable à ceux qui découvrent le média par exemple, le mode normal est idéal pour avoir un peu de piquant alors qu’enfin, le mode difficile permettra de se challenger encore un peu plus. Snober les autres parce qu’ils jouent en facile, ça n’a juste pas de sens. Je suis hyper content que Mario Kart ait des assistances de partout par exemple, grâce à ça j’ai pu partager un très bon moment avec ma petite soeur (j’ai joué cool hein ^^), sans ça, elle n’aurait pas persévéré et n’aurait pas presque une centaine d’heure sur le soft a ce jour 🙂
    Bref, chacun consomme comme il veut, c’est fait pour ^^

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaires !
      Et oui, mais ça les gens pensent malheureusement de façon égoïste :/.
      J’aime beaucoup comment tu as décris les trois difficultés, c’est justement à ça je pense même si je ne l’ai pas forcément souligné dans mon article.

      J’aime

  4. Perso je suis plutôt d’avis de laisser la possibilité aux gens, histoire d’éviter qu’il y ait des laissés pour compte à cause de la difficulté.

    Ce n’est pas possible pour certains jeux, notamment les Souls, mais pour beaucoup ça peut totalement se faire.

    Perso, avant j’aimais les jeux difficiles, mais maintenant j’ai plus de mal.
    Deja avec un travail et un enfant je n’ai plus le temps, comme tu l’as souligné. Mais je n’ai plus la patience non plus. Je n’ai plus de plaisir à refaire 10 fois le même truc avant d’y arriver. Maintenant ça m’énerve et me donne envie d’arrêter 😅

    La question de l’ego que tu soulève me semble en effet centrale. Dans toutes les communautés de fan on voit cet aspect. Il faut montrer qu’on est un « vrai ». Et le jeu vidéo a en plus un culte se la performances qui rend cet aspect encore plus important je pense.

    Bref, très bon article qui soulève des points très intéressants avec lesquels je suis plutôt d’accord !

    Aimé par 1 personne

      • Je suis d’accord. Après je pense que l’âge aidant on prend en principe conscience du fait qu’on a pas besoin de montrer que nous on sait, nous on est expert, nous on est au dessus des autres.

        Car je dois avouer qu’il y a quelques années j’étais un peu comme ça mais heureusement, l’âge et la sagesse arrivant, je me suis calmé.

        Bon, pas sur que je sois si sage que ça, mais au moins je pense que je suis plus sympa et ouvert, c’est déjà ça 😄

        Aimé par 1 personne

  5. Je viens ici via le lien que tu as laissé sur le blog de l’Apprenti Otaku. J’aime bien ces réflexions objectives. Pour ma part, je ne suis pas une « hardcore gameuse », et je ne me définis pas comme une gameuse à proprement parler, mais lorsque je découvre un jeu, je le mets en mode facile, pour mieux pouvoir maîtriser le gameplay comme tu dis, puis je peux passer en mode « médium » s’il existe. Je ne joue jamais en mode difficile, parce que je ne prends pas de plaisir, ça me prend la tête, et j’ai un rythme de jeu qui ne me le permets pas (je peux ne pas jouer pendant 2 mois puis avoir une sorte d' »addiction » qui fait que j’y joue 1 semaine non stop et une semaine sur du mode difficile… bof). L’important je pense reste de ne pas se juger : on joue pour le plaisir, pour se dépasser, pour se détendre, pour être entre amis (en distanciel ou non) donc vu qu’on joue pour des raisons différentes, la façon de jouer l’est aussi. En tout cas c’était un article intéressant 😀

    Aimé par 1 personne

    • Tu as tout dit ! Beaucoup de hardcore gameurs prends trop la difficulté au sérieux… c’est bête. Ils oublient, comme tu l’as dit, de s’amuser :/
      Merci pour ton passage et ton commentaire ! Je te souhaite une excellente soirée 😀 !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s