Mes balades préférées de Madonna partie 4

Mes balades préférées de Madonna – Partie 4

Dernière ligne droite du classement. Moi qui comptais pas en finir rapidement mais finalement, j’ai décidé de changer d’avis (quitte même à spammer un peu du Madonna sur ma timeline du blog *rire diabolique*). Faire ce petit classement a été un plaisir de mon côté et j’espère que le top 5 te plaira ou te surprendra… Et si ça peut te donner une facette de Madonna dont t’ignorais, ravie de t’avoir fait connaitre la Madonna dit « fragile ».

5 – Oh Father

Quatrième single extrait de l’album Like A Prayer, cette chanson est sous le point de vue de deux Madonna : celle de 5 ans et celle de 30 ans (bon je triche, 29 ans à l’époque). La Madonna de 5 ans est représentée par la premier couplet dont l’artiste chante avec une voix de petite fille. Les chœurs enfantins la représentent également. Cette chanson évoque bel et bien la mort de sa mère et de la relation conflictuelle qu’elle a eu avec son père juste après son remariage.

Dans le clip réalisé par David Fincher, on y voit un père battant sa propre fille. Bien que Madonna n’ait jamais dit que son père était un père violent, il n’en était pas moins très disciplinaire envers la fratrie des Ciccone. La scène la plus poignante du clip est sans aucun doute celle où la petite fille se recueille auprès de sa mère, alors dans le cercueil, et remarque que les lèvres de cette dernière ont été cousues. Cet épisode fut un traumatisme d’enfance dans la vie de Madonna et ce n’est pas anodin qu’elle l’ait voulu le mettre dans le clip.

Une des plus belles chansons de la madone et une de ses plus personnelles. En fait… elle en a tellement des personnelles mais je me souviens de la première fois que j’ai entendue Oh Father, j’en ai été émue. Je l’ai écoutée de multiples fois en boucle tellement j’en suis tombée amoureuse. Elle ne l’a chantée qu’au Blond Ambition Tour.

6 – The Look Of Love

S’il y a bien une chanson qui est susceptible de me donner envie de tomber amoureuse, c’est bien cette chanson. A l’instant où j’ai l’ai écoutée pour la première fois, ce fut directement le coup de foudre. J’aime le côté percussion qui se mélange à la pop et la voix sentimentale que prends Madonna.

Issue de la bande-originale du film Who’s That Girl ?, The Look of Love a eu un joli succès auprès des charts. Madonna s’est inspirées du film Fenêtre sur cour avec Grace Kelly et James Stewart. C’est en s’inspirant du regard amoureux dont le personnage de Stewart lança au personnage de Kelly que Madonna a écrit la chanson. Elle déclara que c’est le regard le plus pur de l’amour et de l’adoration. Vu l’époque à laquelle elle écrit The Look Of Love, j’ose imaginer que c’était ce qu’elle souhaitait le plus cher (son mariage avec Sean Penn battait de l’aile).

Madonna a déclaré que ce n’était pas forcément une chanson centré sur Nikki, personnage qu’elle joue dans le film, mais qu’elle pouvait s’appliquer sur les deux protagonistes. De mon côté, j’aime associer cette chanson à mes couples de fictions préférés.

C’est également une de mes chansons favorites de Madonna. Elle ne l’a chanté qu’au Who’s That Girl Tour et quel dommage !

3 – Frozen

Ah ! Mon enfance refait surface ! Je ne te cache pas que lorsqu’elle l’a chantée au Madame X Tour, j’en ai eu les larmes aux yeux tellement c’était magnifique mais en plus, cette chanson signifie tellement de choses pour moi. Elle m’a tellement accompagnée dans pas mal de périodes de ma vie. C’est d’ailleurs avec cette chanson que j’ai eu le coup de cœur pour Madonna alors que je n’avais qu’à peine huit ans à sa sortie.

Premier single extrait de Ray Of Light aka le chef d’œuvre de la Queen of Pop à mes yeux, Frozen est véritable carton à l’époque. Une ambiance froide (elle porte bien son nom), dark et un peu tribale, Madonna s’adresse à une personne qui a un cœur aussi congelé que l’iceberg qui a fait couler le Titanic (en plus, la BO du film Titanic a empêché ROL d’être numéro 1 des charts !). Quant au clip signé Chris Cunningham, il est très inspiré par les films Un thé au Sahara et Le patient anglais. Toujours à l’image de la chanson, néanmoins il est bien plus mystérieux. Madonna se métamorphose en doberman et même en multiples corbeaux. Parfois elle se multiplie (qui a dit « un peu comme Naruto » ?) et exécute des mouvements à la Martha Graham, danseuse dont elle est une grande admiratrice. Ce clip a fasciné la petite fille que j’étais.

Devenue une de ses chansons les plus emblématiques de sa carrière, elle l’a chanté à presque toutes ses tournées. Mes préférées restent celles du Drowned World Tour et du Madame X Tour.

2 – You’ll See

En 1995, Madonna commence à pousser les limites de la puissance de sa voix. En effet, c’est à cette même période qu’elle commença à prendre des cours de chant afin de jouer le rôle d’Eva Peron dans le film Evita (c.f troisième partie du classement). Et lors du deuxième couplet, ça s’entend nettement ! Là où la puissance de la chanson prend un peu plus d’ampleur, j’ai fini par l’adorer. Le côté hispanique rajoute un charme en plus en cette magnifique chanson.

Réalisé par Michael Haussman, le clip est la suite de celui de Take A Bow. On y retrouve le torero alors perdu et se mordant les doigts d’avoir brisé le cœur de Madonna. Quant à elle, elle fait tout pour le fuir lui rendant ainsi la monnaie de sa pièce ; bien qu’à la fin, elle semble espérer le voir apparaître mais est sereine de penser au futur plus joyeux qui l’attend. En tout cas, je la trouve magnifique dans ce clip.

Elle l’a interprétée dans quelques dates américaines du Drowned World Tour. Il existe une version espagnol intitulée Veras exclusivement sortie dans en Amérique Latine.

1 – Live To Tell

Surpris.e ? Et bien si tu me suis, j’ai mainte fois déclaré que Live To Tell était ma chanson préférée ! Et qui dit balade, ben numéro 1 dans le mon top !

Live To Tell est une balade qui nous pousse à la réflexion sur la méfiance, la tromperie et les douleurs du passé. Madonna a pensé à son enfance et son sentiment de trahison lorsque son père s’est remarié avec une autre femme après le décès de sa mère. Honnêtement, elle me ressemble beaucoup puisque j’ai eu un parcours assez similaire concernant les gens et notamment les hommes. Et même si je n’aime pas les mettre tous dans le même panier, plus je vieillis, plus je me méfie d’eux. Quand tu es tout à fait authentique ou même gentille, BAM, on veut te séduire et ça, ben ça ne me marche pas. Même chose pour le visage tout lisse et clean du début de relation, je déteste ça… Dès que ça montre son vrai visage une fois la relation bien installée, je me sens trahie.

Si j’ai déjà posté le clip de la chanson dans cet article consacré aux BO de films, j’ai décidé de partager ma version live que je chéris comme Djidane chérit la Princesse Grenat (FF9) ou encore Renji qui chérit Rukia (Bleach). Celle du Confession Tour est la version la plus incroyable de Live To Tell qu’à chaque foi, une telle hype s’installe en moi ainsi qu’une grosse boule dans ma gorge. La mise en scène est quant à elle magistrale mais elle n’a pas plus au Vatican (décidément, ce n’est pas le grand amour entre Madonna et l’église catholique !). Sur Spotify, j’ai remarqué que Live To Tell ne figure pas dans la liste de l’album live du concert…

Moi réalisant que la chanson n’est pas dans l’album du Confessions Tour

Mention honorable – Bad Girl

Considérée comme étant une balade, pourtant j’ai un peu du mal à la considérer comme telle. Je ne sais pas comment l’expliquer en fait mais en tout cas, c’est une des mes préférées de Madonna. J’aime le côté mélancolique de l’histoire de cette chanson : une femme fumeuse, alcoolique et qui couche avec des amants anonymes tout les jours mais qui est au fond très seule.

Le clip, par David Fincher une fois de plus, figure dans mon Top 5 des clips de Madonna. J’ai l’impression d’assister à un mini-film dont la réalisation est géniale et on y trouve Christopher Walken dans le rôle de l’ange de la Mort.

Voilà voilà pour ce petit classement. D’autres verront le jour à l’avenir. En attendant, j’ai un article sur l’album American Life à préparer (quand ? Ahaha ! Un jour, t’inquiètes, un jour). Sur ce, à très vite !

6 réflexions sur “Mes balades préférées de Madonna – Partie 4

  1. The look of love est une pure pépite !!! Moi aussi c’est l’une de mes ballades préférées.
    Pour Live to tell, j’ai vu en live cette version 2006. Moi je me souviens plus du compte à rebours derrière, cela m’avait donné des frissons. Et j’adore aussi cette chanson, un classique, une merveille.
    Tu savais que Shirley Bassey avait repris « You’ll see » ? Elle avait même déclaré que c’était l’une des plus belles chansons qui fut écrite sur la volonté des femmes à ne pas se laisser abattre. Pas mal, non ?
    A t’avoir suivi sur tes ballades préférées je me demande comment je classerai les miennes 🙂 . J’avoue que j’y inclurai des non officielles que je vénère comme « Tragic Girl » et surtout, surtout « Is this love », la plus belle d’entre toutes.
    Du coup tu m’as donné des idées avec tes classements !!!

    Aimé par 1 personne

    • Ah oui le compte à rebours ! Excellent !
      Alalala le voir en live ce moment, qu’est-ce que j’aurais aimé !

      Ah je ne savais pas et elle a bien raison d’ailleurs. Ca a un effet thérapeutique en plus !

      Ah ben je suis curieuse franchement, ça me permettra de faire de belles découvertes ! Fonce 😀 !

      Aimé par 1 personne

  2. Je suis très surpris de voir The Look of Love si haut dans ton classement. Elle est belle, mais j’y avais pas forcément pensé, comme j’écoute peu la BO de Who’s That Girl (parce qu’elle ne contient que 4 chansons de Madonna), mais c’est l’occasion pour moi de la redécouvrir !

    Pour le reste, je suis complètement d’accord. Oh Father est sublime, Frozen, c’est pareil et Live to Tell, c’est aussi ma chanson préférée de Madonna, les paroles m’ont toujours marqué, la musique est magnifique. La version live du Confessions Tour est un moment d’anthologie. Elle donne à la chanson un sens encore plus fort.

    You’ll See est magnifique aussi, sans doute mon titre inédit préférés dans la compile Something to Remember. Une de ses plus belles ballades, indéniablement.

    Et Bad Girl, c’est bien que tu l’ai cité. C’est effectivement difficile de la classer comme une ballade, mais le côté érotique de la chansons, ses cordes, avec ce piano, ça pourrait presque en faire une ballade, même si c’est un peu plus rythmé qu’une ballade, mais c’est bien d’en avoir parlé

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s